La FIPEQ-CSQ réagit à la nomination du Conseil des ministres - FIPEQ

La FIPEQ-CSQ réagit à la nomination du Conseil des ministres

< Réaction à l'élection de la CAQ
18 October 2018 22:35 Il y a : 33 days
Catégorie : Nouvelles

La FIPEQ-CSQ réagit à la nomination du Conseil des ministres

La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) réagit à la nomination du Conseil des ministres du nouveau gouvernement formé par la Coalition avenir Québec (CAQ) de François Legault.


Intervenir auprès des enfants à besoins particuliers (EBP)

D’entrée de jeu, la FIPEQ-CSQ souhaite collaborer avec le nouveau ministre délégué à la Santé et aux services sociaux, Lionel Carmant, concernant le dépistage et le soutien aux EBP.

«La FIPEQ-CSQ se penche depuis plusieurs années sur les façons de mieux intervenir auprès des enfants à besoins particuliers. Nous voyons d’un bon œil qu’un ministre délégué soit attitré à ce dossier», explique la présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon.

Cependant, la FIPEQ-CSQ interpelle le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, concernant la maternelle 4 ans. Un sondage Léger démontre que 65% des Québécoises et des Québécois préfèrent les CPE et les milieux familiaux publics, contre 22% pour les maternelles 4 ans. «Nous tendons la main au nouveau ministre de l’Éducation pour travailler en complémentarité avec nos milieux et non pas en compétition comme c'est le cas actuellement avec le développement débridé des maternelles 4 ans. Nous avons le même objectif auprès des enfants enfants à besoins particuliers après tout!», souligne Mme Grenon.

Revenir au tarif unique

Pour la FIPEQ-CSQ, le nouveau ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, doit immédiatement faire des représentations pour revenir au tarif unique dans les services éducatifs à la petite enfance.

«Le gouvernement de la CAQ a la chance d’abolir une des taxes les plus injustes pour la classe moyenne. Le nouveau ministre doit prendre le parti des familles et faire valoir l’importance d’agir rapidement dans ce dossier», poursuit Mme Grenon.

Valoriser la profession

Un des premiers défis auquel sera confronté M. Lacombe est la pénurie de main-d’œuvre, autant chez les Responsables en services éducatifs en milieu familial (RSE) que chez les éducatrices en CPE. La FIPEQ-CSQ a lancé en septembre dernier une importante campagne publicitaire pour valoriser la profession d’intervenante en petite enfance.

«Notre métier n’est pas assez valorisé. Rappelons que nous sommes le premier maillon de l’éducation de nos jeunes. Alors que les cohortes se vident, le ministre devra intervenir rapidement pour travailler avec notre secteur pour valoriser la profession d’intervenante en petite enfance», estime Mme Grenon.

 

Rendre le guichet unique gratuit et optionnel

Enfin, la FIPEQ-CSQ annonce la tenue d’une manifestation dimanche devant l’Assemblée nationale du Québec pour la gratuité et l’adhésion facultative des RSE au guichet unique La Place 0-5.

«L'enjeu du guichet unique doit être le premier dossier sur la pile de Mathieu Lacombe. Les RSE sont furieuses des frais et des obligations qui leurs sont imposés. Nous l’invitons à venir rencontrer les manifestantes pour discuter de leur réalité avec elles», termine Mme Grenon.


Témoignages

La FIPEQ a contribué à ma conciliation travail/famille. J'ai pu conserver une sécurité d'emploi pendant mes congés de maternité pour mon retour au travail. J'ai plus de vacances, ce qui me permet de passer du temps en famille, et j'ai aussi des congés qui me permettent de m'occuper de mes enfants lorsque ceux-ci en ont besoins.

Geneviève Héroux
CPE la ribambelle à Rouyn-Noranda

Voir tous les témoignages

Facebook
Twitter
Youtube
Instagram

Suivez-nous : 

CSQ Le Magazine