La FIPEQ-CSQ dénonce le saupoudrage en petite enfance avant les élections - FIPEQ

La FIPEQ-CSQ dénonce le saupoudrage en petite enfance avant les élections

< L’entente sur la clause remorque est finalement signée !
28 June 2018 14:15 Il y a : 22 days
Catégorie : Nouvelles

La FIPEQ-CSQ dénonce le saupoudrage en petite enfance avant les élections

La Fédération des intervenantes en petite enfance (FIPEQ-CSQ) déplore l’incohérence du ministre Luc Fortin qui souffle le chaud et le froid avec le recyclage d’annonces issues de la Stratégie 0-8 ans et de la stratégie d’action de la Politique québécoise de la jeunesse.


«On gonfle les montants au maximum sur plusieurs années juste avant les élections pour faire oublier l’austérité libérale. Malheureusement, tout ce saupoudrage risque, dans certains cas, de détériorer encore davantage la qualité des services éducatifs aux tout-petits ou encore de créer des inégalités encore plus importantes», dénonce la présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon.

Hier, le ministre annonçait de nouveau des sommes pour la conciliation travail-famille-études alors qu’aujourd’hui c’était pour les petits déjeunes, les enfants à besoins particuliers et les enfants issus de milieux défavorisés et issus de l’immigration.

Le réseau public évacué

D’entrée de jeu, la FIPEQ-CSQ constate que le réseau des services éducatifs publics en petite enfance est évacué de la plupart de ces annonces.

«Globalement, il n’y a aucune cohérence avec la Politique familiale du ministère dans toutes ces annonces. En excluant les CPE et les RSE de la plupart des appels de projets, le ministre Fortin réduira, encore une fois, la qualité des services éducatifs pour nos enfants de 0 à 5 ans», souligne Mme Grenon.

Un comité de suivi réclamé

Avec tout ce saupoudrage et les nombreux projets pilotes annoncés, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et la FIPEQ-CSQ enverront une lettre au ministre pour lui demander la formation d’un comité de suivi et de réflexions sur ces sujets.

«Nous aurons plusieurs discussions sur la garde atypique et les enfants à besoins particuliers lors de nos prochaines instances. Nous demandons au ministre d’inclure les partenaires du réseau public dans un comité de suivi de ces mesures», termine Mme Grenon.


Témoignages

La FIPEQ a contribué à ma conciliation travail/famille. J'ai pu conserver une sécurité d'emploi pendant mes congés de maternité pour mon retour au travail. J'ai plus de vacances, ce qui me permet de passer du temps en famille, et j'ai aussi des congés qui me permettent de m'occuper de mes enfants lorsque ceux-ci en ont besoins.

Geneviève Héroux
CPE la ribambelle à Rouyn-Noranda

Voir tous les témoignages

Facebook
Twitter
Youtube
Instagram

Suivez-nous : 

CSQ Le Magazine